Responsable de post-production - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Recruteurs. Changer de site ?

Santé, social, culture

lu 0 fois | publié le 26/09/2017

Responsable de post-production

Le responsable de post-production effectue un travail de coordination : il fait le lien entre la production, le réalisateur et l’équipe technique en charge de la post-production. Il gère le planning, les sous-traitants, le budget de toutes les étapes de post-production d’un film, d’une émission de télévision, d’un documentaire, etc.

Autres intitulés

  • Chargé de post-production
  • Directeur de post-production

 

Activités principales

Élaboration de devis en fonction du cahier des charges

  • Recueillir les besoins du commanditaire, qu’il soit interne ou externe, par un questionnement poussé.
  • Rencontrer le réalisateur et le producteur afin d’arrêter avec eux le cahier des charges à partir duquel établir les devis nécessaires.
  • Chiffrer les moyens nécessaires à la mise en œuvre des intentions du réalisateur.
  • Prendre en compte le budget initialement prévu par la production.
  • Collaborer avec le responsable technique en cas de difficultés techniques particulières.

 

Planification de la post-production image et son

  • Définir et/ou suivre l’enveloppe budgétaire de la production du projet et en produire un bilan.
  • Établir un planning de post-production.
  • Veiller au bon enchaînement des différentes étapes de réalisation de la production : réception des rushes, montage image, fabrication des bruitages, montage son, synchronisation des voix, mixage, conformation, étalonnage, effets spéciaux, génériques, titres, etc.).
  • Coordonner le planning de cette production avec l’ensemble des autres productions, afin d’optimiser l’utilisation des moyens techniques disponibles.

 

Mise en place du workflow de post-production

  • Suivre les phases de réalisation de la production.
  • Attribuer les moyens humains nécessaires et compétents pour garantir le bon déroulement de la production.
  • Faire appel à des personnels intermittents pour leurs compétences spécifiques si besoin.
  • Constituer une équipe temporaire performante.
  • Suivre au quotidien les produits en cours et pallier aux imprévus : retards, pannes de machines, etc.
  • Transmettre les éléments en cours d’élaboration d’un poste de travail à l’autre.
  • Organiser des réunions entre les différents techniciens intervenants pour l’organisation des processus de production.
  • Vérifier la qualité du travail accompli et organiser la livraison des produits définitifs.

 

Gestion des comptes de la production et suivi commercial du projet

  • Établir le détail des heures consommées en fonction de chaque moyen technique utilisé.
  • Faire un bilan de la prestation avec le commanditaire.
  • Établir une facturation détaillée et la transmettre au service comptabilité.
  • Établir le détail du travail du personnel permanent et intermittent intervenu sur la production.

 

Variabilité des activités

Les activités du responsable de post-production peuvent varier selon...

Le secteur d’activité :

  • Pour le cinéma, dans un studio de post-production : les délais de post-production sont prévus à l’avance et le responsable post-production peut intervenir dès le début du projet. Les délais de réalisation sont plus longs.
  • Pour le cinéma d’animation ou le jeu vidéo : les équipes de post-production peuvent être très nombreuses, et l’aspect coordination de la post-production très important. Le responsable post-production intègre alors l’aspect 2D/3D.
  • Pour la télévision : la réactivité du responsable post-production au sein d’une chaîne de télévision peut être importante. Dans le cadre d’une chaîne d’information continue par exemple, les délais de réalisation des sujets peuvent être très courts.

 

Rémunération

Jeune cadre : entre 40 et 50 k€

Cadre confirmé : entre 50 et 75 k€

(Fourchettes de rémunération selon profil, niveau d’expérience, responsabilité hiérarchique, taille et statut de la structure, etc.)

 

Compétences requises

Compétences techniques

  • Très bonne connaissance de la production, des tournages, des procédures
  • Compétences administratives : déclarations et suivi administratif des produits
  • Maîtrise des technologies de montage
  • Maîtrise des outils bureautiques et outils de planning
  • Connaissance des logiciels FCP, After effect, Protools, Photoshop, Dreamweaver, Avisynth, etc.
  • Maîtrise de l’anglais professionnel

 

Aptitudes professionnelles

  • Dynamisme et force de proposition
  • Grande aptitude au management transversal

 

Le profil

Diplômes requis

  • Formation de niveau Bac +2/3 : BTS audiovisuel, option métiers de l’image ou option techniques d’ingénierie et exploitation des équipements
  • Formation de niveau Bac +5 : Master chef de projet audiovisuel/multimédia, écoles d’audiovisuel, etc.
  • Diplôme de l’École nationale supérieure Louis Lumière section cinéma

 

Durée d’expérience

Le responsable de post-production doit avoir une expérience professionnelle préalable dans l’audiovisuel avant d’accéder à ce poste.

 

Postes précédents (P-1)

  • Chargé de post-production
  • Monteur

 

Qui recrute ?

  • Cinéma
  • Chaînes de télévision
  • Sociétés de production
  • Sociétés de post-production
  • Studios d’animation

 

Rattachement hiérarchique

  • Directeur de production

 

Environnement de travail et interlocuteurs

Internes :

  • Réalisateur
  • Producteur
  • Responsable technique
  • Directeur financier
  • Techniciens de post-production
  • Comptable

 

Externes :

  • Monteur
  • Truquiste
  • Graphiste vidéo
  • Monteur son
  • Ingénieur du son

 

Evolution professionnelle (P+1)

  • Directeur de la post-production

 

Contexte et facteurs d’évolution du métier

Au carrefour de multiples acteurs, le poste de responsable de post-production est devenu incontournable. Sa mission consiste en effet à établir un planning de post-production image et son : réception des rushes, montage image offline, fabrication des bruitages (manuels et électroniques), montage musique, synchronisation des voix, mixage, conformation, effets spéciaux, génériques, titres et PAD (prêt-à-diffuser). L’évolution de ces techniques impose de plus en plus au responsable de post-production d’avoir une vision technique des tâches à réaliser et de connaître les principales incompatibilités techniques.

Les différentes phases qui composent la post-production d’un film ont fortement évolué au contact de la technologie numérique qui permet désormais de travailler les images mêmes et non plus seulement la succession de celles-ci. Le montage est entièrement numérisé : les scènes tournées en 35 mm sont ainsi transférées en format vidéo grâce à l’utilisation d’un télécinéma puis mises à la disposition du logiciel de montage. Les effets spéciaux ont été les premiers à bénéficier de l’apport des technologies numériques :: les trucages numériques ont ainsi pris le pas sur les trucages traditionnels.

Grâce à l’étalonnage numérique, la possibilité de modifier image par image toutes les composantes chromatiques d’un film existe : l’éclairage peut par exemple être modifié au moment de la post-production.

À présent, le responsable post-production peut intervenir dès le début de la réalisation, pour proposer des solutions artistiques, techniques et financières. Avant de réaliser un film, les producteurs s’interrogent sur les possibilités techniques en matière de post-production. Un post-producteur peut donc travailler en amont de la réalisation d’un film pour proposer une approche créative compatible avec les moyens techniques dont il dispose.

Mots-clés : métierculturepost-production