Quelle place pour le tutorat dans le travail des cadres ? - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Recruteurs. Changer de site ?

Le tutorat des stagiaires en entreprise

lu 823 fois | publié le 21/10/2015

Quelle place pour le tutorat dans le travail des cadres ?

Dans un contexte de multiplication des stages, cette étude fait ressortir que le tutorat est assurée comme une mission d'encadrement comme les autres.

Une activité d’encadrement comme une autre ? Il apparaît que si le tutorat constitue une mission de plus en plus pratiquée, elle est rarement reconnue de façon formelle par les entreprises comme une mission spécifique. Elle donne peu fréquemment lieu à des formations, des bilans et des valorisations systématisées. On retrouve la faible formalisation à travers une absence fréquente de gouvernance des stages s’agissant des règles de « recrutement » des stagiaires, de la fixation d’objectifs précis pour les stages, de coordination avec les établissements formateurs ou des modalités de suivi et d’évaluation des stagiaires.

 

Un volontarisme et un engagement importants des tuteurs. Il ressort néanmoins que le tutorat des stagiaires est assez souvent un élément d’autoformation et d’autoréalisation pour les cadres. Il semble en outre contribuer de façon substantielle à des évolutions de carrière, étant souvent pris en compte dans les évaluations et est assez largement considérée comme un « entraînement » pour devenir manager. Globalement volontaires, même quand ils sont « volontaires désignés », les tuteurs portent en règle générale une appréciation positive sur cette mission et ont un regard bienveillant sur « leurs » stagiaires.

 

Source : Apec, Le tutorat des stagiaires en entreprise, octobre 2015

 

Partenariat de recherche avec le Lipha (ex Largotech), laboratoire sous la co-tutelle de l’université Paris Est Créteil et de l’université Paris Est Marne-la-Vallée, et le Restag (Réseau d’étude sur les stages et leur gouvernance)

Mots-clés : cadrestageétude Apecentreprisetutorat