Comment l’enseignement supérieur " fabrique " des cadres ? - Apec.fr - Recruteurs

Vous êtes actuellement sur le site Recruteurs. Changer de site ?

La fabrique des cadres

commentaire (0) | | publié le 19/09/2018

Comment l’enseignement supérieur " fabrique " des cadres ?

La fabrique des cadres

Les établissements d’enseignement supérieur s’efforcent de préparer leurs étudiant·e·s aux réalités économiques et, plus spécifiquement, au rôle et à la posture de cadre qu’ils pourraient occuper après leurs études ou dans leur parcours professionnel. Les dispositifs de professionnalisation spécifiques (stages, projets, conférences de professionnels, visites d’entreprise, etc.) qui y sont déployés sont mis en exergue, ainsi que la mise en adéquation entre formation et emploi qui reste au cœur de leurs objectifs.

Dans les établissements étudiés, la préprofessionnalisation des étudiants, c’est-à-dire un ensemble de dispositifs occupant une place intermédiaire, dans le temps et dans leur nature, entre enseignements académiques et insertion professionnelle, a pour cadre de référence la logique "adéquationniste" de la mise en adéquation entre formation et emploi.

Au premier rang de ces dispositifs figure le stage – en particulier le stage long –important dans l’acquisition de compétences, la socialisation, la détermination du projet professionnel, la capacité à exercer un recul critique sur le monde professionnel, etc. Mais peuvent s’y ajouter de multiples autres dispositifs (projets, conférences de professionnels, visites d’entreprise, années de césure, etc.) tout aussi intermédiaires et liminaux.

Ces dispositifs sont plus ou moins développés et diversifiés selon les établissements, mais, même lorsqu’il s’agit d’en déplorer la rareté, le caractère tardif, la trop faible durée ou le côté par trop artificiel, l’énorme majorité des interlocuteurs rencontrés adhère à leur principe et n’en remet jamais en cause l’utilité, la pertinence ou même la nécessité.

D’une certaine manière, la mise en adéquation entre formation et emploi reste bien la fonction manifeste de ces dispositifs de (pré-)professionnalisation et c’est bien la fonction réelle qu’elle continue de remplir auprès d’individus, plus nombreux dans l’école de commerce et, à un degré moindre, dans l’école d’ingénieurs, qu’à l’université. Mais, pour une partie des personnes interrogées, l’enjeu ou la fonction de ces dispositifs semble être une mise en adéquation entre personne et marché.

 

Source : Apec, La fabrique des cadres, juillet 2018

Partenariat de recherche entre l’Apec et l’INSA Rouen Normandie (Francis Guérin), l’université de Rouen Normandie (Jean-Louis Le Goff) et NEOMA Business School (Hédia Zannad).