Des jeunes professionnels prêts à quitter leur employeur pour trouver mieux encore - Apec.fr - Recruteurs

Vous êtes actuellement sur le site Recruteurs. Changer de site ?

Jeunes diplômé.e.s : une bonne insertion qui n’empêche pas des projets de mobilité

| publié le 28/12/2018

Des jeunes professionnels prêts à quitter leur employeur pour trouver mieux encore

Des jeunes professionnels prêts à quitter leur employeur pour trouver mieux encore

Deux ans après l’obtention de leur diplôme, les jeunes professionnels, diplômés en 2016, connaissent une situation professionnelle très favorable avec un taux d’emploi au plus haut. Pour autant, profitant de la bonne santé du marché de l’emploi cadre, ils sont nombreux à envisager de changer d’entreprise. Cette situation constitue un enjeu majeur d’intégration et de fidélisation pour les entreprises souhaitant garder leurs jeunes talents.

Des diplômés Bac +5 et plus en quasi plein emploi

Deux ans après la fin de leur cursus, les diplômés de la promotion 2016 connaissent une situation avantageuse du point de vue tant de l’insertion – 9 sur 10 occupent un emploi (taux le plus élevé enregistré depuis 5 ans) – que des conditions d’emploi : 8 sur 10 sont en CDI et 7 sur 10 sont cadres.

 

Des envies de changer d’entreprise

Les diplômés de cette promotion manifestent néanmoins une forte propension à la mobilité professionnelle: un tiers de ceux qui sont en emploi cherchent un nouveau poste. Si sans surprise, les cadres en CDD et les salariés non cadres sont les plus enclins à vouloir changer d’entreprise, cette envie de mobilité touche aussi les mieux lotis et les plus satisfaits.

 

Une grande confiance dans leur recherche d’un nouvel emploi

Ces jeunes professionnels cherchent en premier lieu à améliorer leurs conditions d’emploi, mais aussi à intégrer un environnement de travail qui leur convienne davantage. Et, signe de l’amélioration du marché de l’emploi cadre, ils sont nettement plus confiants dans leurs démarches que ceux de la promotion précédente : 57 % sont optimistes quant à leur recherche d’emploi, soit 8 points de plus que la promotion 2015.

 

Intégrer et fidéliser les jeunes diplômés : un enjeu de taille pour les entreprises

Dans ce contexte, l’intégration des jeunes diplômés dans l’entreprise revêt une importance toute particulière. Elle passe par un accompagnement dans leur prise de poste, via notamment des parcours d’accueil. Il faut aussi les fidéliser car ils sont davantage en veille d’opportunités. Les entreprises se doivent de prendre en compte ce qui pour eux est important dans le choix d’un poste et respecter les engagements pris au moment de leur embauche, sans oublier de veiller aussi aux conditions de travail : télétravail, équilibre vie privée et professionnelle, etc. ; sujets auxquels ces jeunes sont plus sensibles que leurs aînés.

 

Source : Apec, Jeunes diplômé.e.s : une bonne insertion qui n’empêche pas des projets de mobilité, décembre 2018