Entretien professionnel, comment gérer ce nouveau temps d’échanges ? - Apec.fr - Recruteurs

Vous êtes actuellement sur le site Recruteurs. Changer de site ?

CÉP/CPF

commentaire (0) | lu 243 fois | publié le 26/06/2015

L’œil de l’expert · Entretien professionnel, comment gérer ce nouveau temps d’échanges ?

Entretien professionnel, comment gérer ce nouveau temps d’échanges ?

La réforme de la formation professionnelle a mis en place un entretien professionnel obligatoire. Son objectif : renforcer le dialogue entre l’employeur et le salarié et permettre à ce dernier d’exprimer ses souhaits d’évolution professionnelle et ses besoins en formation. L’éclairage de Virginie Pires, consultante relations entreprises, pour vous aider à bien préparer ce temps d’échanges.

Quels conseils donner à un manager pour intégrer cette mission dans un emploi du temps souvent bien chargé ?

On ne peut que lui recommander d’anticiper. Pour cela, il peut préremplir le formulaire d’entretien qu’il trouvera auprès de l’Apec ou de divers organismes. Il y indiquera tout ce qu’il connaît du parcours du collaborateur : cela lui fera gagner du temps lors de l’entretien et montrera au salarié que ce temps d’échanges a été préparé, en clair, que son responsable s’intéresse vraiment à son parcours. Le manager a également intérêt à se renseigner sur les différents dispositifs de formation et s’informer sur ce qu’il peut communiquer sur la stratégie de l’entreprise.

 

Le collaborateur doit-il lui aussi préparer l’entretien ?

Le collaborateur a effectivement tout intérêt à identifier les compétences acquises tout au  long de sa carrière. Il peut pour cela s’appuyer sur un guide de préparation à l’entretien que nous délivrons au cours des ateliers pratiques RH que nous organisons qui peut être mis à disposition sur l’intranet de l’entreprise. Il peut également s’adresser à un conseiller en évolution professionnelle qui l’aidera à repérer les informations à rappeler pendant l’entretien.

 

En quoi cet entretien est-il différent de l’entretien annuel d’évaluation ?

Il lui est complémentaire dans la mesure où il ne s’agit pas de faire un bilan sur l’action du salarié mais de lui laisser la parole pour qu’il exprime ses souhaits d’évolution. Ici, le manager ou le RH doit être à l’écoute et dans une forme de bienveillance. La parole doit être donnée à l’entreprise pendant environ 25 % de l’entretien et le collaborateur doit pouvoir s’exprimer pendant les 75 % restants. Je rappellerai par ailleurs que les premiers entretiens professionnels devront avoir été passés avant le mois de mars 2016. Pour pouvoir échanger dans les conditions les plus confortables possibles, les managers pourront profiter des périodes de moindre activité, en juillet par exemple, pour proposer ce temps d’échanges à leurs collaborateurs.

Pour en savoir plus, retrouvez le guide de l'Apec sur la réforme de la formation professionnelle


Des services pour vous accompagner

Dispositifs légaux et nouvelles obligations

Les ateliers Pratiques RH Piloter et animer les entretiens professionnels

Réussissez la mise en oeuvre, le suivi et l'animation des entretiens professionnels

» En savoir plus