Formation professionnelle : zoom sur les principaux changements - Apec.fr - Recruteurs

Vous êtes actuellement sur le site Recruteurs. Changer de site ?

CÉP/CPF

commentaire (0) | lu 619 fois | publié le 29/06/2016

Mémo · Formation professionnelle : zoom sur les principaux changements

Formation professionnelle : zoom sur les principaux changements

Compte personnel de formation, entretien professionnel, financement simplifié… De nombreux changements découlent de la réforme sur la formation professionnelle. Passage en revue.

• Le système de financement est simplifié

Les taux variables sont abandonnés et les conditions de financement pour les entreprises de 10 salariés et plus sont désormais plafonnées au taux unique de 1 %.

 

• Le dialogue social occupe plus de place

Il est renforcé avec les instances représentatives du personnel dans le cadre de l’information consultation sur le plan de formation et les publics à former en priorité ; et avec les organisations syndicales de salariés dans le cadre de la négociation relative à la Gpec. Elles veilleront également à la bonne application de la réforme dans l’entreprise.

 

• Le CPF succède au DIF

Le droit individuel à la formation (DIF)  est remplacé par le compte personnel de formation (CPF). Les heures de formation acquises dans le cadre du DIF ne sont toutefois pas perdues puisque leur solde sera conservé dans le CPF du collaborateur jusqu’au 31 décembre 2020. Chaque salarié pourra accéder à de nombreuses formations certifiantes répertoriées sur le site http://www.moncompteformation.gouv.fr/

 

• Le parcours professionnel est envisagé dans sa globalité

La notion de seconde partie de carrière disparaît. L’entretien jusqu’alors mené aux 45 ans du collaborateur est remplacé par un entretien professionnel réalisé tous les deux ans, quel que soit l’âge du salarié. Ce temps d’échanges lui permettra d’exprimer ses souhaits d’évolution de carrière.

Cet entretien doit aussi être proposé après une interruption professionnelle longue, liée à un congé maternité ou pathologique, par exemple.

Par ailleurs, un entretien plus approfondi sera réalisé tous les six ans car toutes les entreprises de plus de 50 salariés doivent être en mesure de justifier que le salarié a bénéficié des entretiens professionnels ainsi que de deux au moins des trois actions suivantes:

• avoir suivi au moins une action de formation;

• avoir bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle ;

• avoir acquis des éléments de certification, par la formation ou par une validation des acquis de son expérience (VAE)

 

Pour en savoir plus, retrouvez le guide de l'Apec sur la réforme de la formation professionnelle


Des services pour vous accompagner

Dispositifs légaux et nouvelles obligations

Les ateliers Pratiques RH Piloter et animer les entretiens professionnels

Réussissez la mise en oeuvre, le suivi et l'animation des entretiens professionnels

» En savoir plus