Le flex office implique de réinventer la politique RH - Apec.fr - Recruteurs

Vous êtes actuellement sur le site Recruteurs. Changer de site ?

Enjeux RH

commentaire (0) | lu 42 fois | publié le 25/09/2017

Interview · Le flex office implique de réinventer la politique RH

Delphine Minchella, enseignante-chercheuse en théorie des organisations à l'école de management Normandie

Delphine Minchella, enseignante-chercheuse en théorie des organisations à l’école de management Normandie, présente les avantages du flex office, tout en soulignant les points de vigilance.


Opter pour le flex office, quel intérêt pour une entreprise ?

Les atouts de la formule sont multiples. En termes économiques d’abord, passer au « bureau flexible » permet de diminuer la surface immobilière utilisée, donc les coûts liés à son exploitation. La performance est également positivement impactée : les salariés travaillent dans des conditions plus favorables, ce qui les rend plus productifs. Car le bien-être des collaborateurs bénéficie significativement du flex office : ils ont la main sur leur agenda, perdent moins de temps dans les transports, peuvent mixer professionnel et personnel plus facilement et n’ont pas forcément à faire du présentéisme ! En termes de RSE, c’est également un plus pour l’entreprise puisque le flex office participe au mieux-vivre ensemble et dynamise aussi l’image de la société et sa marque employeur. Il exerce un pouvoir d’attraction non négligeable sur les candidats.

 

La formule n’a donc pas de défauts ?

Attention, je n’ai pas dit cela ! Les chercheurs manquent encore de recul, il faut cependant lister un certain nombre de points de vigilance. Dans un nouveau contexte de présence morcelée des collaborateurs, le flex office implique pour la politique RH de se réinventer afin de garantir la cohésion de tous autour d’un projet commun. Car l’entreprise est aussi un lieu de sociabilisation, de partage d’information et de collaboration. Il faut veiller à ce qu’elle ne devienne pas un tiers-lieu, un endroit impersonnel où l’on pose son ordinateur et travaille seul dans son coin… Attention aussi à bien accompagner les collaborateurs qui doivent prendre leurs marques dans la nouvelle organisation et risquent de se mettre une pression inconsidérée pour prouver à leur hiérarchie qu’ils travaillent, même à distance. La confiance est un élément primordial en ce sens.

 

Une PME peut-elle adopter ce type d’organisation ?

Pour l’heure, ce sont surtout les grands groupes qui testent ces dispositifs, mais rien n’empêche une PME de le faire, sous réserve qu’elle y ait intérêt. Si elle opte pour cette organisation, elle devra néanmoins être attentive à bien fédérer ses salariés, qui sont par nature plus polyvalents et plus autonomes. D’où l’importance de renforcer sa culture d’entreprise afin de profiter des avantages du flex office sans en subir les à-côtés.

 

 

Consultez le profil LinkedIn de Delphine Michella


 

Article publié dans Apec RH #22, le magazine de l’Apec.
 

Couverture d'Apec RH 22


Pour plus de renseignements, contactez-nous par mail : apecrh@apec.fr


Des services pour vous accompagner

Marque employeur

Les ateliers Pratiques RH Construire sa marque Employeur

Communiquer votre marque Employeur pour vous positionner et vous différencier sur le marché de l'emploi

» En savoir plus