« S'inscrire dans une logique d'équilibre entre des flux partants et des flux entrants » - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Recruteurs. Changer de site ?

Enjeux RH

lu 179 fois | publié le 14/05/2014

Paroles de DRH · « S'inscrire dans une logique d'équilibre entre des flux partants et des flux entrants »

Philippe Vasseur, DRH, MMA

« S’inscrire dans une logique d’équilibre entre des flux partants et des flux entrants »

 

Dans quel contexte s’inscrit votre contrat de génération ?

L’approche que nous avons choisie est assez innovante dans la mesure où notre accord sur le contrat de génération s’inscrit dans un accord beaucoup plus large sur la GPEC. La problématique générationnelle est une composante à part entière de la politique de mobilité de l’entreprise. Mobilité au sens large : mobilité fonctionnelle et géographique, accueil et formation, accompagnement des plus anciens vers la retraite. En 2013, 10 % de nos effectifs ont changé de métier. Contrat de génération et GPEC visent un même objectif. MMA est une entreprise où l’on reste longtemps. Nous devons donc faire en sorte que chaque collaborateur soit bien dans l’entreprise et que celle-ci lui offre les meilleures opportunités d’évolution.

Combien d’embauches et de maintiens dans l’emploi seront concernés par les contrats de génération ?

Nous déploierons le dispositif de manière pragmatique, au gré des besoins identifiés. Comme c’est le cas pour tous les assureurs, la moyenne d’âge chez MMA est élevée : plus de 47 ans. Dans les dix ans à venir, nous allons devoir gérer 2 000 départs à la retraite. Il va donc nous falloir renouveler un tiers de nos effectifs. Il y a là un double enjeu de remplacement des compétences et de connaissance des dates de départ. Les contrats de génération doivent s’inscrire dans cette logique d’équilibre que nous devons maîtriser entre la programmation des flux partants et des flux entrants.

Le fait de mettre en œuvre des contrats de génération a-t-il eu un effet mobilisateur en interne ?

Difficile à évaluer. Nous n’avons pas communiqué en interne sur les contrats de génération car nous ne souhaitons pas faire de la question générationnelle une question “à part”. L’accord a été signé en 2013. Il est encore trop tôt pour dresser un bilan circonstancié significatif. Ce qui est certain, c’est que cet accord a été pour nous l’occasion de poser les choses sur la table, de réfléchir aux meilleures mesures à prendre pour accompagner les jeunes – et au-delà, tous nos salariés – dans leur parcours au sein de MMA.

 

Article extrait d’Apec RH #12, le magazine trimestriel de l’Apec aux entreprises.

La couverture d'Apec RH 12 - Formation Professionnelle

Pour plus de renseignements, contactez-nous par mail : apecrh@apec.fr


Des services pour vous accompagner

Conseils

Repères RH

Cernez vos enjeux stratégiques pour mieux piloter vos ressources humaines

» En savoir plus