RSE, un tremplin stratégique pour les RH - Apec.fr - Recruteurs

Vous êtes actuellement sur le site Recruteurs. Changer de site ?

Enjeux RH

commentaire (0) | lu 629 fois | publié le 05/08/2015

RSE, un tremplin stratégique pour les RH

RSE

Parce qu’elles sont à l’écoute de toutes leurs parties prenantes, les entreprises « responsables » sont durables et leurs collaborateurs motivés. D’où la multiplication des démarches RSE, qui donnent du sens au travail et boostent la croissance. Pour les définir, les mettre en œuvre et évaluer leurs bénéfices, les ressources humaines sont des acteurs clés. Décryptage des liens mutuellement enrichissants qui unissent la responsabilité sociétale des entreprises et les RH.


L’époque où développement durable était synonyme d’environnement est révolue. Désormais conscientes de leur responsabilité globale, les entreprises déclinent leur démarche RSE sur ses trois volets : l’environnemental, l’économique et le social. Dans les multinationales, où les RH sont moteurs pour intégrer la RSE dans les processus RH clés, comme dans les PME, où dirigeants et managers peuvent remplir ce rôle.

Couverture d'Apec RH 16


Les RH, pilotes du volet social


« Suite à un audit, trois des dix thèmes dans notre plan d’action RSE concernent les RH », indique Benoît Rey, gérant d’Areco, leader européen de la nébulisation (système d’humidification par ultrasons pour les rayons frais), et Trophée RSE 2014 Paca de la PME. Les labels RSE et les normes internationales intègrent d’ailleurs à leurs engagements des aspects RH dans les lignes directrices qu’elles transmettent aux entreprises. Ainsi LUCIE, label RSE de référence en France basé sur la norme internationale ISO 26000, fait apparaître parmi les 7 engagements de son référentiel le fait de « valoriser le capital humain » pour opérer de manière plus responsable.
Le rôle des RH se manifeste d’abord à l’étape du recrutement, en intégrant le respect de l’égalité homme femme, l’insertion des jeunes, des seniors ou des chômeurs, ou encore la diversité dans les profils recrutés. Au-delà de la politique de recrutement, les RH interviennent tout au long de la vie professionnelle des collaborateurs. À la Caisse d’Épargne Bourgogne Franche-Comté, les priorités sont la diversité et la prévention avec un département dédié et de multiples actions : « initiatives pour promouvoir les femmes, création d’un observatoire de la qualité de vie au travail, réunions mensuelles pour maintenir dans l’emploi des personnes en situation complexe…» énumère Sandrine Vala, responsable prévention et diversité. Chez Areco, Benoît Rey explique qu’une consultante a accompagné l’entreprise pour « rendre chacun acteur et metteur en scène de sa vie professionnelle, déployer un pilotage par les objectifs ainsi qu’une gestion prévisionnelle dynamique des emplois et des compétences, mettant en cohérence les souhaits d’évolution des collaborateurs et les besoins de l’entreprise ». L’engagement en RSE passe également par l’encouragement des initiatives solidaires et de toutes formes d’engagement chez les salariés. « Nous encourageons nos collaborateurs à participer à des actions de solidarité au profit de l’Unicef ou pour sensibiliser au dépistage de cancers », explique Laurence Bouet, directrice générale déléguée en charge des RH chez Innopsys, PME de 27 salariés labellisée LUCIE, fournisseur de laboratoires de recherche médicale et de biotechnologies.

 

Couverture d'Apec RH 16

 

Du capital humain au management durable


Les RH sont indirectement impliqués sur les autres volets de la RSE, en tant qu’experts et relais transversaux, garants d’une cohérence globale. Légitimes pour initier un management durable qui ancre la RSE au coeur des comportements, ils contribuent ainsi à l’atteinte des objectifs économiques et environnementaux. L’expertise RH est en effet sollicitée pour activer les leviers essentiels que sont la formation de l’encadrement aux enjeux RSE et leur intégration dans les évaluations et les rémunérations, mais aussi pour communiquer ou mettre en place des indicateurs de suivi. Kilma Soares, ingénieur qualité chargée de la RSE chez Sotubema, 50 salariés, concepteur de produits en béton pour les villes, travaille à impliquer les collaborateurs, à communiquer sur la RSE et sa mesure, et systématiser les entretiens individuels. Autant d’actions qui peuvent déboucher concrètement sur la mise en place de baromètres du climat social ou d’entretiens annuels enrichis, sur l’élaboration de chartes managériales ou encore la construction de pages intranet sur des thématiques RSE.

 

Couverture d'Apec RH 16

 

La RSE, un atout clé pour recruter et fidéliser


Les RH sont les premiers à mesurer la valeur ajoutée de la RSE. « Sur le site de l’Apec, le logo “employeur responsable” nous différencie et nous aide à attirer des talents, notamment des nouvelles générations », constate Morgan Maillier. « Nos valeurs sont en tête de nos annonces », souligne Benoît Rey. « C’est souvent notre savoir-être, traduction de la RSE, qui décide un candidat. Puis, notre travail sur les leviers de motivation le fait rester ». Une analyse partagée par Kilma Soares, qui explique : « Parce que nous sommes attentifs à eux, les opérateurs s’impliquent », ainsi que par Laurence Bouet : « Le confort de notre bâtiment HQE* et nos actions RSE que s’approprient nos collaborateurs permettent d’améliorer l’esprit d’équipe et de les fidéliser ». Ce qui se traduit en gains de fidélisation et de cohésion sociale, en baisse de turnover, d’absentéisme, de freins au changement, de risques d’image… « Depuis le lancement de la RSE, notre turnover a chuté de 22 % pour un CA en hausse de 17 % en 2014, car toutes les énergies sont mobilisées dans la même direction », synthétise Benoît Rey. « La RSE nous a engagés dans une chaîne vertueuse : notre image s’est améliorée auprès des candidats externes et des collaborateurs et, comme l’engagement renforcé de ces derniers joue sur la productivité, nous sommes davantage positionnés comme une entité créatrice de valeur », conclut Morgan Maillier.
Des missions enrichies, une légitimité nouvelle… La RSE pourrait décidément permettre à la fonction RH de s’accomplir pleinement en tant que partenaire stratégique des directions générales dans la prochaine décennie.

 

* haute qualité environnementale


La RSE, nouveau champ de formation RH ?


Déployer la RSE mobilise des compétences spécifiques. D’où l’essor de formations dédiées aux équipes RH, depuis « rédiger une offre responsable » jusqu’à « mener un entretien difficile en gérant les émotions », en passant par « les audits de certifications ». En formation initiale, par exemple, l’IAE de Paris a créé un master RH et RSE en apprentissage, qui permet d’accéder à des fonctions de responsable : rémunérations et avantages sociaux, emploi, relations sociales… 71 % des diplômés de 2013 exerçaient une activité six mois après l’obtention de leur diplôme.

 


 

Article publié dans Apec RH #16, le magazine de l’Apec.
 

Couverture d'Apec RH 16


Pour plus de renseignements, contactez-nous par mail : apecrh@apec.fr


Des services pour vous accompagner

Offres d'emploi / de stage

Démarche qualité des offres d'emploi

L’Apec s’engage à vos côtés

» En savoir plus

Dispositifs légaux et nouvelles obligations

Objectif Egalité Femme-Homme

Préparer votre accord ou votre plan d'action égalité professionnelle

» En savoir plus