Rapport des cadres à l'entreprise : les lignes bougent. - Apec.fr - Recruteurs

Vous êtes actuellement sur le site Recruteurs. Changer de site ?

Impliquer vos managers

commentaire (0) | lu 251 fois | publié le 06/08/2012

Rapport des cadres à l'entreprise : les lignes bougent.

Prise de distance avec l’entreprise, vision renouvelée de la mobilité, importance grandissante des réseaux sociaux comme outils de positionnement personnel : les opinions des cadres sont en mouvement. C’est ce que révèle la dernière étude réalisée par l’institut Wei. Entretien avec son président, le sociologue et sémiologue Alain Mergier.

 

Alain Mergier, Président de l'Institut Wei

 

L’étude de l’institut Wei met en lumière une reconfiguration du rapport des cadres à l’entreprise.

En quoi consiste-t-elle ?

Alain Mergier : Si on veut la comprendre, il faut revenir à une constatation que nous avons faite en 2005. Jusqu’alors, le moral des cadres apparaissait comme étroitement corrélé avec les statistiques de l’emploi. En 2005, et pour la première fois, la confiance s’érode alors que les chiffres sont bons. En cause : la perception d’une transformation du pouvoir exercé au plus haut niveau de l’entreprise. Les décisions stratégiques seraient désormais prises au nom d’une logique purement financière, l’enjeu entrepreneurial étant relégué au second plan. La progression de cette idée, dont les cadres ont été en quelque sorte les pionniers, a eu des effets très déstabilisants. Beaucoup se sont mis à douter de la valeur que l’on accordait à leurs compétences, à leur expérience, à leur engagement. Et le sentiment d’une relation d’appartenance à l’entreprise s’est peu à peu délité.

Cette crise de confiance est-elle toujours aussi profonde ?

Alain Mergier : Au cours de l’année 2011, le retour de la crise économique sous une forme qui met directement en cause certains pays de la zone euro a contribué à changer la donne : face à l’inquiétude croissante des cadres pour leur avenir, l’entreprise fait figure de lieu de repli… Cependant, l’ancien lien de fidélité n’est pas restauré. Pour preuve, beaucoup de cadres manifestent une tendance à l’autonomisation par rapport à leurs dirigeants, ce qui va souvent de pair avec un investissement renforcé dans le cercle de proximité, autrement dit l’équipe.

L’étude montre aussi que la mobilité n’est plus vécue comme elle l’était auparavant...

Alain Mergier : La notion de mobilité est en train de se transformer. D’un changement de situation à une autre, elle devient une capacité et une disposition qu’on cultive de façon permanente. Pour les cadres, il s’agit de retrouver une maîtrise de son destin, au coeur d’une situation très incertaine et imprévisible.

Comment expliquez-vous l’intense activité des cadres sur les réseaux sociaux ?

Alain Mergier : Il me semble que l’origine du phénomène tient dans un mécanisme de report.

En ces temps de modération salariale, l’épanouissement personnel prend une place grandissante dans les esprits. Par conséquent, l’exploration du marché n’a plus les mêmes visées. Au-delà de la description des postes à pourvoir, elle doit mettre en évidence leur adéquation aux aspirations de chacun : ce sont les conditions d’exercice du poste qui intéressent les cadres, l’ambiance de travail, la qualité des relations professionnelles, la marge de manoeuvre. Parallèlement, les pratiques en vigueur sur les réseaux sociaux se transforment. Les cadres multiplient les contacts pour se renseigner sur l’ambiance de travail dans telle entreprise ou pour susciter l’envie auprès d’employeurs potentiels mais surtout, et plus fondamentalement, pour mieux déterminer leurs propres attentes. Cette modalité d’action, anticipatrice et stratégique, est déjà très répandue chez les jeunes. Elle me semble vouée à se généraliser dans les années à venir.

 

Article extrait d’Apec RH #6, le magazine trimestriel de l’Apec aux entreprises.

La couverture d'Apec RH 6

Pour plus de renseignements, contactez-nous par mail : apecrh@apec.fr


Vous avez une question sur un recrutement en cours ?
Avec Flash Conseil, un professionnel des RH est à votre écoute et vous apporte immédiatement une réponse personnalisée.

Mots-clés : témoignagemobilitéApec RHentreprise