Proposer le " bon " package de rémunération pour attirer les " bons " candidats - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Recruteurs. Changer de site ?

Communiquer

lu 95 fois | publié le 22/02/2019

Proposer le " bon " package de rémunération pour attirer les " bons " candidats

Le bon package de rémunération à proposer

La question du salaire est fondamentale lors d’un recrutement. Mais elle n’est pas le seul levier. Un bon package de rémunération peut venir avantageusement le compléter.

  • Les primes et intéressements

Des primes individuelles, liées à l’atteinte des objectifs, aux primes collectives (liés aux objectifs de l’entreprise ou de l’équipe), en passant par la participation ou l’intéressement aux résultats de l’entreprise, la panoplie est vaste. « N’hésitez pas à donner une idée du montant qu’elles représentent, précise Marie-Andrée Joulain, consultante relations entreprises à l’Apec de Nantes. Pour un candidat qui hésite entre deux propositions, un ou deux mois de salaire versés sous forme de prime peuvent évidemment faire la différence. »

 

Variable et éléments différés dans la rémunération des cadres

 

 

  • L’équipement

 

Voiture, téléphone, ordinateur, abonnement à internet… Les propositions se déclinent à l’infini en fonction du poste et des missions. « Un commercial s’attend à disposer d’une voiture. Dans ce cas, précisez quel modèle sera mis à sa disposition », conseille Marie-Andrée Joulain. Certaines entreprises proposent un logement durant les six premiers mois de la prise de poste, pour faciliter un éventuel déménagement. Là encore, la mention de cet avantage peut être déterminante.

 

Avantages additionnels composant la rémunération des cadres

 

 

  • La prévoyance

Les candidats qui ont une famille, les seniors ainsi que tous ceux qui exercent des métiers à risques y seront particulièrement sensibles. Quel est le niveau de prise en charge par l’entreprise de la cotisation à la mutuelle ? Un plan épargne retraite, un plan épargne entreprise ont-ils été mis en place ? « Les recruteurs oublient trop souvent de mentionner ces avantages substantiels, affirme Marie-Andrée Joulain, parce qu’ils sont si intégrés dans la vie de l’entreprise qu’il les considère, à tort, comme évidents. Ils font pourtant partie de la rémunération. »

 

  • La conciergerie

Proposer des services de conciergerie peut être très efficace à condition de se baser sur « l’expérience candidat », comme le souligne Marie-Andrée Joulain. « Concrètement, l’entreprise doit se mettre à la place des candidats pour tenter de répondre à cette question : qu’est-ce qui se révèlerait compliqué pour eux s’ils venaient travailler chez nous ? » Une fois les difficultés identifiées, elles peuvent donner lieu à la création de services dédiés. Quand l’entreprise est éloignée des centres urbains ou que les horaires s’annoncent chargés, les cadres  apprécieront  de bénéficier de services aussi divers qu’une place en crèche s’ils sont parents, un service de pressing, un partenariat avec un garagiste ou une salle de sports située dans les murs de l’entreprise ou juste à deux pas. S’ils ne se comptent pas en espèces sonnantes et trébuchantes, ces services améliorent opportunément la qualité de vie des salarié.e.s et l’attractivité des entreprises.