"Pousser les entreprises à devenir responsables plus rapidement." Clémentine Hazeran, créatrice de Rate A Company - Apec.fr

Vous êtes actuellement sur le site Recruteurs. Changer de site ?

Communiquer

lu 615 fois | publié le 29/05/2019

Interview · "Pousser les entreprises à devenir responsables plus rapidement." Clémentine Hazeran, créatrice de Rate A Company

Sur Internet, certains employés donnent leur avis sur leur entreprise, comme ils le feraient pour un restaurant. Cette nouvelle forme de notation bouscule et oblige les entreprises à penser entre autres l’efficacité de leurs démarches RSE, dans un souci de marque employeur. Clémentine Hazeran a créé en 2019 le site participatif Rate A Company, qui donne l’opportunité à chacun de juger et connaitre les bonnes pratiques des entreprises. Elle nous détaille les enjeux de communiquer sur leurs initiatives sociales et environnementales.


Quels enjeux représentent la RSE pour les entreprises ?

Le postulat des années 50 sur le principe de la RSE démontrait qu’en malmenant les ressources naturelles, l’homme se retrouverait rapidement sans matière première pour produire, sciant la branche sur laquelle il était assis. Ensuite, les entreprises ont constaté qu’en rémunérant davantage leurs employés, ceux-ci étaient plus productifs, plus fidèles et devenaient parfois les premiers ambassadeurs et consommateurs de la marque. Ces principes se sont perdus ces dernières décennies avec pour conséquence des collaborateurs  en quête de sens dans leur travail. Les nouvelles générations se disent moins matérialistes que les précédentes, étant informées des enjeux à l’échelle mondiale. La RSE détient donc ce double enjeu de fidélisation et de compétitivité.

 

Les candidats les plus talentueux, ceux qui auront le choix, iront vers des entreprises plus respectueuses, plus « humaines », et plus cohérentes avec les valeurs qu’elles portent à travers leurs actes et leurs prises de parole.


La RSE est-elle vraiment devenue un critère premier pour les candidats?

Je trouve que la RSE est mal comprise en France ! Pas assez de dirigeants voient l’intérêt économique de respecter la société et l’environnement. Les candidats sont de jeunes diplômés qui voyagent, s’éduquent sur les réseaux sociaux et s’informent de problématiques mondiales. Les notions de « quête de sens » et de réputation des entreprises deviennent de plus en plus importantes pour eux. Les candidats les plus talentueux, ceux qui auront le choix, iront vers des entreprises plus respectueuses, plus « humaines », et plus cohérentes avec les valeurs qu’elles portent à travers leurs actes et leurs prises de parole. C’est, à mon sens, le contrepoids de ces dernières décennies ou l’employé a été « déshumanisé » pour être vu uniquement comme un élément de production au sein de l’entreprise.

 

Communiquer sur ces thématiques s’avère souvent délicat pour les entreprises, pourquoi doivent-elles prendre les devants ?

Effectivement, les petites et moyennes entreprises françaises communiquent peu sur leurs initiatives sociales et environnementales. Seules les très grosses multinationales  commencent s’emparer de l’importance de renvoyer une image vertueuse pour attirer les talents qu’elles recherchent. Mais avec les changements de mentalité, elles vont devoir s’investir davantage et s’emparer des sujets si elles ne veulent pas perdre leur avantage compétitif auprès de clients plus informés et continuer d’attirer des talents. Une image responsable, en cohérence avec leurs actions, est gage d’attractivité et de succès commercial. Il est donc dans leur intérêt d’être à l’initiative des prises de parole sur leurs pratiques RSE pour en maitriser les résultats.

 

A quels besoins vient répondre la notation des entreprises ?

La notation est dans l’ère du temps depuis plusieurs années et a permis de réelles améliorations dans le secteur du commerce et de l’hôtellerie. Nous lui avons simplement introduit une dimension plus actuelle en ajoutant des critères sociaux et environnementaux aux critères économiques. Chacun peut évaluer des critères précis en fonction de son expérience avec l’entreprise : qu’il soit client, employé, partenaire, sous-traitant, commercial ou observateur. Nous souhaitons encourager les entreprises à ne pas seulement choyer leur clientèle, mais aussi à respecter tous les maillons qui contribuent à sa réussite. Cela répond aux aspirations sociétales de besoins de transparence et d’horizontalité des méthodes de travail. L’autre innovation du site Rate A Company est l’idée de proposer un classement  des meilleures entreprises en fonction de critères personnalisables, pour que chaque entreprise puisse être valorisée dans un domaine. Il ne s’agit pas de les décourager, bien au contraire, plutôt de révéler au grand public, et à leurs futurs candidats ou clients, leurs forces et de les pousser à devenir responsables plus rapidement.


Des services pour vous accompagner

Marque employeur

Construire sa marque Employeur - Un atelier pratique pour apprendre à faire

Etre attractif, un impératif pour recruter sur un marché de l'emploi en tension

» En savoir plus