Attirer les étudiants en alternance : une question de savoir-plaire - Apec.fr - Recruteurs

Vous êtes actuellement sur le site Recruteurs. Changer de site ?

Intégrer

commentaire (0) | lu 412 fois | publié le 04/02/2013

Attirer les étudiants en alternance : une question de savoir-plaire

Si les partenariats avec les écoles constituent un passage nécessaire pour attirer les jeunes alternants, ils ne sont pas toujours suffisants. Quelques pistes pour enrichir le dispositif.

Attirer les étudiants en alternance : une question de savoir-plaire

En mai 2011, Simply Market organisait une opération de recrutement pour le moins originale. La filiale d’Auchan mettait en effet en ligne un jeu concours destiné à recruter 200 jeunes en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation pour des postes de futur directeur de magasin et de futur manager de rayon. A l’issue du jeu, les candidats retenus étaient contactés pour participer à des sessions de recrutement dans les magasins où ils ont pu rencontrer des opérationnels et des responsables RH. Un dispositif événementiel destiné à pallier la difficulté à recruter des jeunes alternants. Car si ces derniers rencontrent souvent des difficultés pour trouver l’entreprise qui va les accueillir, les entreprises ont également du mal à attirer les jeunes, notamment dans des secteurs ou des entreprises peu ou mal connus.

«Les partenariats avec les écoles sont essentiels, mais pour donner davantage de visibilité à l’offre, ils doivent être complétés par une présence sur les forums dédiés », indique Christelle Couleau-Freneaux, responsable emploi-formation du groupe ICF Habitat, opérateur de logement à vocation sociale. Une présence qui doit être préparée en amont et réclame la participation active des opérationnels et des managers. Et pour cause. Ils définissent les besoins en compétences et vont accompagner l’intégration du jeune. « Notre démarche s’inscrit dans le long terme. Dans le cadre de la GPEC, l’alternance est pour nous un vivier de talents et notre objectif est de transformer le contrat d’apprentissage ou de professionnalisation en CDI. Dans cette optique, les managers doivent jouer le jeu tout au long du processus de recrutement», insiste Christelle Couleau-Freneaux. Faute de quoi, l’alternance risque de passer à côté de son but : offrir aux jeunes une formation pratique et opérationnelle.

 

Article extrait d’Apec RH #5, le magazine trimestriel de l’Apec aux entreprises.

Apec RH 5

Pour plus de renseignements, contactez-nous par mail : apecrh@apec.fr


Optimisez vos chances de recevoir les bonnes candidatures
avec Votre Potentiel Sourcing.
Un expert RH analyse votre situation et votre besoin et vous fait des recommandations sur mesure pour trouver le bon profil.

Mots-clés : étudiantrecruteuralternancerecrutementApec RH