Régions peu attractives : Savoir dépasser les clichés portés par l'imaginaire collectif - Apec.fr - Recruteurs

Vous êtes actuellement sur le site Recruteurs. Changer de site ?

Intégrer

commentaire (0) | lu 63 fois | publié le 07/11/2011

Régions peu attractives : Savoir dépasser les clichés portés par l'imaginaire collectif

Thierry Rouchon

Qu'est-ce qui rend une "zone peu attractive" pour un candidat ?

Les clichés auxquels la région renvoie spontanément dans l’imaginaire collectif jouent d’emblée en sa faveur ou en sa défaveur, à tort ou à raison. Les candidats associent par exemple certains territoires de l'Est à des régions froides, des bassins miniers et sidérurgiques…, une perception négative qui va les influencer dans leur recherche. On voit apparaître un second frein quand l'offre de poste est située loin d'une grande agglomération. Les candidats redoutent alors le manque de services et de prestations culturelles sur place. Enfin, l'image de l'entreprise elle-même compte bien évidemment : si la marque-employeur est faible, un effet de cumul négatif se produit du côté des postulants.

Comment pallier ces difficultés ?

L'entreprise a les moyens d'intervenir à son niveau. Elle doit faire encore plus d'efforts qu'une autre au cours des étapes-clés de son recrutement : définir précisément les missions demandées et le profil recherché (tout en restant ouvert), sourcer en même temps en interne et en externe (en utilisant plusieurs canaux complémentaires), optimiser son process de présélection, d’évaluation et de décision (en formant par exemple les managers)… et enfin accompagner le nouvel arrivé pendant une vraie phase d'intégration, une dernière étape fondamentale trop souvent négligée.

Sur quels leviers complémentaires peut-elle jouer ?

L'équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle est un sujet qui occupe une place de plus en plus importante dans le choix d'un candidat. Aider le conjoint à trouver un travail ou proposer des places en crèche sont des mesures qui peuvent peser dans la balance. Enfin, il faut s'assurer que le salaire se situe au minimum dans la moyenne du marché local.

 

Article extrait d’Apec RH #4, le magazine trimestriel de l’Apec aux entreprises.

Couverture de l'Apec RH #4

Pour plus de renseignements, contactez-nous par mail : apecrh@apec.fr


Vous avez une question sur un recrutement en cours ?
Avec Flash Conseil, un professionnel des RH est à votre écoute et vous apporte immédiatement une réponse personnalisée.

Mots-clés : consultanttémoignagerecruteurApecApec RHentreprise